ETANG DE VIC

Pour percevoir ce vaste écosystème le mieux est de prendre un peu de « hauteur », imaginez : une lagune sur plus de 1000 ha, séparée de la mer par un fin lido sableux et dominé au Nord par les garrigues du Massif de la Gardiole.

Ici les couleurs, les perspectives et la quasi absence de reliefs sont surprenants : du bleu turquoise de l’étang aux dunes du lido des Aresquiers en passant par les sansouïres… sans oublier le canal du Rhône à Sète, qui sur plusieurs kilomètres rectilignes traverse le sud de l’étang. Le regard du promeneur se perd au loin sur ces surfaces planes.

La flore

La richesse floristique du site de l’étang de Vic est surtout localisée dans les dunes du lido des Aresquiers en ce qui concerne les espèces rares ou protégées. On peut citer l’Euphorbe peplis, cousine de l’Euphorbe maritime, mais qui est elle annuelle et rampante, visible en juillet sur les ourlets de sables et galets de la zone de haut de plage (dite « banquette »). Ou encore le Diotis blanc, qui est une magnifique astéracée qui se développe dans les dunes mobiles. Sans oublier l’élégant Lys de mer, avec ses fragiles mais imposantes floraisons visibles en juillet. Enfin le Chardon des dunes, symbole du Conservatoire vient rajouter un peu de « piquant » à l’inventaire botanique du secteur.

 La faune

Au niveau faune, mis à part le rare Psammodrome d’Edwards présent dans les dunes ce sont plutôt les milieux lagunaires qui sont à l’honneur.

En effet au fil des mois c’est un véritable ballet d’oiseaux qui se met en place : des canards et flamants hivernants ou limicoles migrateurs en passant par les sternes nicheuses (naine, caugek, pierregarin).

Il s’agit également du deuxième site après l’étang de L’Or à avoir accueilli une importante colonie de Goéland railleur.

A noter que le site sert de zone de stationnement et de passage pour quelques raretés en méditerranée comme le Bécasseau maubèche ou encore la Sterne caspienne.

Comme toutes les lagunes palavasiennes l’étang de Vic abrite une faune piscicole riche, composée d’espèces sédentaires (jol, gobie, blennie, syngnathe etc.) et d’espèces migratrices qui transitent entre la mer, le Canal et la lagune (anguille, loup, daurades, sole, sar, mulet…)

 

En 2015, un nouveau plan de gestion du site a été approuvé. Il distingue 3 parties avec des objectifs à long terme :

 

  • Le lido : une plage sauvage et naturelle

  • La lagune : un étang de qualité avec de multiples usages

  • Les berges Nord : des espaces de transition et d’expression de l’étang.

 

Une des actions phares est la reconquête paysagère du lido des Aresquiers avec la déconstruction des anciennes colonies de vacances et la renaturation des parcelles.

 

Afin de mieux préserver les populations d’oiseaux sur les zones les plus sensibles. Une zone de tranquillité a depuis été définie au Nord de l’étang, où toute intrusion ou activité est interdite par arrêté préfectoral.

 

Téléchargez le plan de gestion du Site de l'Etang de Vic

 

 

 

 

En 2018, le dispositif de gestion du site a intégré de nouveaux partenaires : Montpellier Méditerranée Métropole, le Conservatoire d’Espace Naturels Languedoc-Roussillon se sont associés à Sète Agglopole Méditerranée afin d’assurer la gestion pérenne de ce site.

 

L’aménagement du Canal du Rhône à Sète remonte à la fin du XVIIe siècle.

L’étang et ses zones humides périphériques ont toujours été des  lieux d’activités professionnelles et de loisirs, dans tous les cas traditionnels : pêche aux petits métiers avec les fameuses capétchades (filets) ou encore la chasse qui se pratique ici majoritairement de nuit dans les « gabions » (affuts).

L’étang a été acquis par le Conservatoire du littoral en 1982.  Depuis il poursuit sa politique foncière sur le site avec l’attribution du DPM (plage), et de parcelles privées. La surface protégée par le Conservatoire du littoral s’élève à 1800 ha au total. .

Accès : le meilleur moyen de découvrir le site de l’étang de Vic est de rejoindre  le Pont des Aresquiers et de cheminer ensuite soit sur le lido des aresquiers pour découvrir le milieu dunaire et les lagunes périphériques ou de longer à pied le canal du Rhône à Sète vers Palavas pour le côté étang.

A remarquer que depuis le Massif de la Gardiole qui comporte de nombreux accès on dispose d’une vue panoramique en plusieurs points sur l’ensemble du site.

Carte IGN Top 25 n°2743 ET (Montpellier)

Carte d'identité du site

Commune(s) : FRONTIGNAN (34) , MIREVAL (34) , VIC-LA-GARDIOLE (34) , VILLENEUVE-LES-MAGUELONE (34)

Surface protégée : 2123.71 hectares

Protégé depuis : 1979

Nombre d'actes d'acquisition signés : 49

Site internet : Thau-agglo

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Thau agglo CG 34

Les partenaires

region LR CG 34

Faire un don