ETANG DU MEJEAN

Situé à 8 km de Montpellier, sur la commune de Lattes, le site naturel protégé du Méjean s'imbrique dans le grand ensemble lagunaire languedocien. La lagune du Méjean est bordée des communes littorales de : Palavas les Flots, Carnon, Pérols et elle est traversée par le canal du Rhône à Sète.

Nous sommes ici sur un espace de rencontre entre terre et eau géré par l'homme appelé zone humide. Roselières, marais, sansouïres et étang constituent une mosaïque paysagère où évoluent au fil des saisons : taureaux, chevaux et bien sûr oiseaux.

Cette diversité de milieux est une richesse pour la faune et la flore qui y trouvent abri, refuge et nourriture…

La flore

Ce sont 210 taxons qui ont été inventoriés sur les 200 hectares de marais du Méjean, dont deux espèces protégées : la nivéole d’été et le plantain cornut et seize espèces rares.

On y retrouve la végétation caractéristique des milieux salés : salicorne, soude, obione, saladelle… et des ripisylves frênes, ormes, peupliers blancs qui bordent les roubines aux côtés des narcisses tazet, iris des marais et glaieuls communs.

La faune

Le site du Méjean de part sa situation géographique accueille une grande variété d’oiseaux en migration : vanneau huppé, sarcelle d’hiver, canard souchet, échasse blanche, avocette élégante, guêpier d’Europe, milan noir… Mais aussi à demeure tout au long de l’année : héron cendré, aigrette garzette, foulque macroule, canard colvert, tadorne de Belon, poule d’eau…

Sans oublier son emblème, la cigogne blanche, filmée en permanence sur son nid, ce qui permet de suivre la naissance des cigogneaux dès le mois d’avril.

Le Méjean est aussi peuplé d’autres espèces protégées comme la Cistude d’Europe et l’Emyde lépreuse, deux tortues aquatiques autochtones mais menacées par la présence de la tortue de Floride, espèce envahissante.

Quant à la lagune en elle-même, constituée d’un mélange d’eau salée provenant des graus et d’eau douce provenant du Lez et de la Lironde, elle abrite une population de poissons qui s’est adaptée à la variation de salinité : anguille, daurade, loup, mulet…

Le site du Méjean, autrefois menacé par un projet d’urbanisation, est protégé depuis 1985, date d’acquisition des terrains par le Conservatoire du littoral. La Commune de Lattes devient alors gestionnaire de ce site. Par la suite, un plan de gestion est élaboré pour réaliser un bilan patrimonial et définir les objectifs et grands enjeux de gestion du site.

Les principales missions sont :

-          La protection et la gestion de l’ensemble de la zone humide, suivi des niveaux d’eau, entretien des sentiers et de ses ouvrages.

-          La sensibilisation et l’éducation à l’environnement, avec la réhabilitation en 1993, d’une ancienne bergerie pour construire la Maison de la Nature

Ce site protégé est soumis à une réglementation par arrêté municipal afin de préserver l’espace naturel, les gardes du littoral y assurent la surveillance.

Deux sentiers de promenade sillonnent le site dont une boucle de 2.5km labellisée « Tourisme et Handicap »

Au Moyen âge, l’étang du Méjean joue déjà un rôle économique important. La pêche et la chasse au gibier d’eau constituent sans doute les principales formes d’utilisations des ressources naturelles du Méjean, avec l’exploitation des salines

Au début du XXème siècle, les hommes quadrillent les terres par un réseau de petites roubines ponctuées de martellières pour favoriser le drainage et le dessalage des sols.

La deuxième guerre mondiale provoque brutalement l’interruption des pratiques de gestion de l’eau et l’ensemble du site subi alors une salinisation.

A partir des années 1980, la création de la digue en bordure de l’étang avec l’installation de portes anti-sel, permettent d’améliorer la gestion de l’eau et de se protéger contre les invasions marines.

Aujourd’hui, l’ensemble du site est divisé en différentes zones en fonction d’un objectif précis de gestion afin de favoriser la diversité écologique et le maintien d’activités traditionnelles : pâturage, chasse à l’eau, pêche professionnelle sur l’ensemble du site.

Accès :

De l’autoroute A9, prendre sortie Lattes–Palavas, dans Lattes prendre direction collège Georges BRASSENS puis Maison de la nature.

Le parking visiteur se situe à 600 mètres en amont de la maison de la nature.

De nombreuses animations scolaires, des sorties nature, et expositions sont proposées tout au long de l’année pour différents publics.

Fermeture tous les lundis, et 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 25 décembre

Carte d'identité du site

Commune(s) : LATTES (34) , PALAVAS-LES-FLOTS (34)

Surface protégée : 143.42 hectares

Protégé depuis : 1981

Nombre d'actes d'acquisition signés : 32

Site internet : Ville de Lattes

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don