MOLENDINU

Au sud de Cargèse, après la grande plage de Menasina, le relief très abrupt de Campu Guardatu oblige la route à s’approcher des falaises du bord de mer. Ainsi, quasiment coincé entre la route et la mer, le site de Molendinu s’étire sur un linéaire côtier rocheux très tourmenté : le granite blond plonge dans la mer et se découpe en petites pointes très escarpées. Sur les rochers poussent en nombre les figuiers de Barbarie tandis qu’en-dessous s’ouvrent des fissures et même une grotte, accessible uniquement par la mer. En arrière, au-dessus de la route, les pentes pâturées se couvrent d’asphodèle dès les premiers jours du printemps. Ce site très escarpé, quasiment inaccessible, est protégé depuis 1982 par le Conservatoire du littoral.

L’abandon progressif de des cultures et de l’élevage après la Seconde Guerre Mondiale a permis le développement d’un maquis buissonnant de myrtes et lentisques dans lequel on voit poindre les longues tiges d’une asperge sauvage épineuse très rare, qui y pousse en buissons. Une végétation de falaises adaptée aux embruns se développe sur les tombants rocheux.

Le site est géré par les gardes du littoral de la Collectivité de Corse.

Le substrat géologique particulier du site, un granite blond avec de grosses inclusions de biotite s’exprime en créant les reliefs spectaculaires de Molendinu.

Près du site, deux aghje (anciennes aires à blé) témoignent des pratiques agricoles anciennes liées à la proximité de la ville de Cargèse. À partir de la fin du XVIIe siècle, avec l’installation des Grecs à Paomia puis Cargèse, le territoire, longtemps déserté, commence à être mis en valeur : le système agro-cultural fondé sur le blé et l’orge et les cultures en terrasse de l’olivier et de la vigne sur les zones les plus pentues perdure jusqu’au début du XXe siècle. Avec la déprise agricole, les terres redevenues friches sont louées aux bergers du Niolu qui viennent y faire paître leurs troupeaux de chèvres et brebis. Aujourd’hui la partie haute du site est utilisée par un éleveur debovins.

Aucun aménagement n’exixte pour les visiteurs sur ce site protégé et peu accessible. En revanche, les kayakistes de mer se plaisent à longer la côte et découvrir la grotte marine de Molendinu.

Réglementation sur les terrains du Conservatoire du littoral : le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits. 

Carte d'identité du site

Commune(s) : CARGESE (2A)

Surface protégée : 28.56 hectares

Protégé depuis : 1982

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don