Paysages

GOLFE DE SAGONE

Le plus évasé des grands golfes de la côte occidentale de la Corse s’ouvre entre le Capu Rossu au nord et le Monte Sant’Agnelu qui domine au sud le petit golfe de Lava. Dans la partie septentrionale, la côte rocheuse affecte sur la carte la forme d’une main aux doigts palmés, ouverte sur le large. S’y succèdent des péninsules remarquables – Orchinu, Omigna, Puntiglione, Molendinu, Capizzolu, Triu – qui ont gardé un caractère sauvage.  Au fond du golfe de Sagone, c’est un tout autre paysage qui s’organise autour des bassins versants de trois fleuves : la Sagone, le Liamone et la Liscia. Les [...] Lire plus

Le plus évasé des grands golfes de la côte occidentale de la Corse s’ouvre entre le Capu Rossu au nord et le Monte Sant’Agnelu qui domine au sud le petit golfe de Lava. Dans la partie septentrionale, la côte rocheuse affecte sur la carte la forme d’une main aux doigts palmés, ouverte sur le large. S’y succèdent des péninsules remarquables – Orchinu, Omigna, Puntiglione, Molendinu, Capizzolu, Triu – qui ont gardé un caractère sauvage.  Au fond du golfe de Sagone, c’est un tout autre paysage qui s’organise autour des bassins versants de trois fleuves : la Sagone, le Liamone et la Liscia. Les sédiments charriés par ces cours d’eau ont alimenté de belles plages de sable autour desquelles se concentrent des enjeux fonciers, écologiques, agricoles et paysagers.

Regards d'artistes

Lucien Peri, Embouchure du Liamone
« Après avoir passé deux vallées, nous arrivâmes sur une hauteur d'où nous aperçûmes la vallée de Cinarca, couverte de petits monticules blancs qui se détachaient dans la verdure du maquis. Au bas s'étendaient les trois golfes de Chopra, de Liamone et de Sagone ; dans l'horizon et au bout du promontoire, la petite colonie de Cargèse. Toute la route était déserte, et l'œil ne découvrait pas un seul pan de mur. Tantôt à l'ombre et tantôt au soleil, suivant que la silhouette des montagnes que nous longions s'avançait ou se retirait, nous allions au petit trot, baissant la tête, éblouis que nous [...] Lire plus

« Après avoir passé deux vallées, nous arrivâmes sur une hauteur d'où nous aperçûmes la vallée de Cinarca, couverte de petits monticules blancs qui se détachaient dans la verdure du maquis. Au bas s'étendaient les trois golfes de Chopra, de Liamone et de Sagone ; dans l'horizon et au bout du promontoire, la petite colonie de Cargèse. Toute la route était déserte, et l'œil ne découvrait pas un seul pan de mur. Tantôt à l'ombre et tantôt au soleil, suivant que la silhouette des montagnes que nous longions s'avançait ou se retirait, nous allions au petit trot, baissant la tête, éblouis que nous étions par la lumière qui inondait l'air et donnait aux contours des rochers quelque chose de si vaporeux et de si ardent à la fois qu'il était impossible à l'œil de les saisir nettement [...] Nos chevaux broutaient dans le maquis, toute la nature rayonnait de soleil, la mer au fond scintillait sur le sable et ressemblait avec ses trois golfes à un tapis de velours bleu découpé en trois festons. »

Gustave Flaubert, Voyage en Corse, 1835

Evolution de l'urbanisation

dans le Golfe de Sagone
1975 1975
2014 2014

Vers le nord, l’urbanisation s’est développée autour du village de Cargèse. Dans le reste du golfe, où les anciens villages sont perchés en retrait du littoral, l’urbanisation récente liée au tourisme se fait les « pieds dans l’eau » de façon assez anarchique le long de la RD81 et dans des lotissements. Elle s’est développée ainsi au fond de la baie de Sagone, à Tiuccia, vers la Liscia, ainsi que sur la pointe d’Ancone et plus modestement à la marine de Pevani sur le versant nord du promontoire du Monte Sant’Agnelu ; çà et là, on observe également un mitage en discontinuité de l’urbanisation. La partie sud du golfe, plus proche du bassin de vie d’Ajaccio, connaît une croissance démographique significative. Cette pression pèse sur le littoral, mais aussi de plus en plus sur les plaines agricoles qui participent à la qualité des paysages.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • A l’ouest de la Corse, un espace de transition entre la côte sauvage du Golfe de Porto et les rives urbanisées du Golfe d’Ajaccio

    • Deux ensembles géographiques et paysagers bien différenciés : au nord, la convexité de la côte rocheuse de Cargèse, armée d’une succession de pointes granitiques qui s’avancent dans la mer ; au sud, la concavité des bassins versants de la Sagone et de la Liscia, séparés par la grande plage et la plaine alluviale du Liamone

    • Un littoral longé sur pratiquement toute sa longueur par la RD81 qui ne s’éloigne guère du bord de mer

    • Cargèse, ville singulière par son histoire et seule agglomération de taille significative

  • Picto Pano menace

    • Une côte escarpée au nord, offrant peu de plages, restée en grande partie sauvage et inhabitée

    • Une urbanisation beaucoup plus prégnante autour de Cargèse et dans la partie sud du Golfe, aux espaces plus ouverts

    • A l’embouchure du Liamone, une grande fenêtre naturelle avec des paysages et des écosystèmes remarquables de zones humides

  • Picto Pano protection

    • Une grande diversité de paysages et d’écosystèmes littoraux rocheux, sableux ou lagunaires

    • Peu de dispositifs de protection dans ce secteur en dehors des acquisitions foncières du Conservatoire du littoral

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages