MONT CASTEL

Le site du Mont Castel se situe sur un plateau d’une altitude de 55 mètres, qui retombe sur la mer par une falaise vive marno-calcaire, et qui est bordée par des coteaux à forte pentes.

L’intérêt du site repose sur la diversité des milieux naturels rencontrés sur une petite superficie. En effet, les différentes formations du sous sol, la proximité de la mer et l’exposition des terrains soumis à de forte érosion,  suivant son orientation, vont conditionner la faune et la flore de ce site. Ainsi, les trois principaux types de milieux qui coexistent sur le Mont Castel sont les pelouses calcaires, quelques îlots de boisement et de fourrés façonnés par les embruns, et des terrains agricoles situés sur le plateau.

La faune

Dans les blockhaus ont été observé des chauves souris, tel que le Grand-Murin et le Murin à moustaches. La plage et le platier rocheux, découvert à marée basse, servent de lieux de rassemblement à la mouette rieuse et à divers goélands. Ils viennent occasionnellement sur la falaise pour se reposer ou décortiquer leur nourriture. Le Courlis Corlieu et le chevalier Guignette sont des limicoles qui feront que passer sur le site.

Il est aussi intéressant de noter la présence de l’Azuré bleu-céleste, papillon rare dans le Calvados.

La flore

Ici, ce sont les prairies calcaires qui caractérisent le site. Des prospections sur le terrain, menées en 2013, ont permis de préciser la présence d’espèces d’intérêts patrimoniales. Sont visibles de manières éparses, l’Orchis de Fuchs et la Gentiane amère, dont l’observation est plus délicate du fait de sa petite taille. Dans des zones plus rases, 20 pieds de trèfle jaunâtre, plante assez rare en Basse-Normandie a été observé. Et devinez, quel est la principale menace qui repose sur ces espèces ? : L’étouffement par une végétation plus compétitive ! Voilà pourquoi,  il est parfois nécessaire de faucher, pâturer ou défricher pour entretenir ces espaces naturels « ouverts » et éviter son envahissement, notamment, par une graminée dominatrice, le Brachypode penné.

Quant aux îlots de petits boisements, ils sont composés principalement d’Erable sycomore, d’Aubépine, de Frêne, de Prunelier  et de Sureau noir.

Le Mont Castel fait parti des sites d’intervention du Conservatoire du littoral. Les terrains acquis sont remis en gestion au Syndicat mixte Calvados Littoral « Espaces Naturels ». Un garde du littoral est en charge de ce site. Il a en charge la surveillance, l'entretien, le suivi scientifique, ainsi que les relations avec les usagers locaux.

Le Mont Castel dispose de mesures de préservation depuis 2000, date à laquelle a été rédigé le 1er plan de gestion.

Le plan de gestion est un outil technique programmant, décrivant les actions et opérations à mettre en œuvre pour protéger et conserver le patrimoine naturel. Des objectifs de gestion conciliant les usages et la préservation des milieux naturels sont définis en collaboration avec les gestionnaires et différents partenaires.

Ce document sera réactualisé en 2013 et sera appréhendé à l’échelle « supra site » pour comprendre l’ensemble des sites des dunes et des falaises du Bessin situés sur un linéaire de près de 20 kilomètres  (sites de la Batterie de Longues-sur-Mer, de la Fonderie de Tracy-sur-Mer, du Mont Castel, d’Omaha Beach et de la Pointe du Hoc).

Téléchargez le plan de gestion des sites des dunes et falaises du Bessin

Le Mont Castel se situe à l’est de Port en Bessin, commune disposant du premier port de pêche de Basse-Normandie. Il est limité, à l’ouest par des habitations, et à l’est par la valleuse dite « la Goulette de Vary »  sur la commune de Commes.

La tour d’artillerie, dite tour Vauban, qui se situé à l’extrémité nord-ouest, est classée en 1948 aux Monuments Historiques. Elle fut construite en juin 1694, par ordre du roi Louis XIV, et était équipée de trois canons. Elle servait de poste de défense du port et de surveillance pour guetter les corsaires anglo-hollandais. Cet ouvrage fortifié comprend une pièce voûté soutenue par un pilier cylindrique. Dans le courant des XVIIIème et XIXème siècle, elle est devenue poudrière pour recharger deux batteries.

Le Mont Castel, marqué par son passé historique, présente aussi de nombreux vestiges de la seconde Guerre Mondiale. On observe des soubassements de mitrailleuses en béton armé, accompagnés de leur chambre souterraine, ainsi que des blockhaus.

Il est à souligner l’intérêt archéologique du site du Mont Castel. Suite à des sondages réalisés en 2010, ont été retrouvé :

-         Une occupation datant de l’âge de Bronze ;

-         une occupation militaire romaine pré-augustéenne inédite ;

-         un complexe fortifié bipolaire de type oppidum, matérialisé par la présence d’un rempart de contour (implanté au niveau de la rupture de pente).

Les phénomènes d’érosion particulièrement actifs sur cette portion du littoral rapprochent progressivement le sentier du bord de la falaise, qui parfois va disparaitre lors de glissement de terrain. De ce fait, le sentier du littoral est parfois interdit pour des raisons de sécurité.

Cependant, les points de vue sur la vallée de l’Aure, le port artificiel d’Arromanches et l’horizon maritime y sont remarquables.

LEFT
RIGHT

Carte d'identité du site

Commune(s) : COMMES (14) , LONGUES-SUR-MER (14) , PORT-EN-BESSIN-HUPPAIN (14)

Surface protégée : 23.3 hectares

Protégé depuis : 1983

Nombre d'actes d'acquisition signés : 10

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Département du Calvados

Les sites à proximité

Faire un don