BATTERIE DE LONGUES

D’une superficie de 60 ha (dont 24 ha ont été acquis par le Conservatoire du littoral), le site est constitué d’un plateau d’une altitude de 65 mètres qui se prolonge par une falaise marno-calcaire le long de la mer. La falaise, en s’érodant, donne un aspect particulier au paysage en formant des chaos (éboulement de gros blocs de calcaire).

Le site de la Batterie de Longues-sur-Mer arbore globalement des caractéristiques similaires aux autres sites du Bessin avec (depuis le front de mer vers l’intérieur) :

– des pelouses calcicoles, plus ou moins ouvertes sur les flancs de falaise, parfois entrecoupées de formations rudérales et de zones humides à la faveur de glissements de terrains (éboulis) ;
– des formations prairiales plus ou moins hautes se développant entre la rupture de la pente et le sentier littoral;
– des fourrés plus ou moins denses à la faveur de sols plus profonds et de secteurs abrités des vents marins ;
– des espaces agricoles souvent dominés par les labours.

Le sentier du littoral y est interdit d’accès du fait d’éboulements de terrain liés à une érosion active.

La flore

Dans les zones plus abritées de la falaise, les arbustes tels que saule, prunellier vont se développer souvent dans des aspects spectaculaires en forme de drapeau (anémomorphose). Dans les dépressions humides, des fourrés denses abritent des prêles géantes et une foule de fougères aigles, craignant la sècheresse de l’air. Sont également présentes, de nombreuses Orchidées et également une plante remarquable, endémique de Normandie : le Sénéçon blanchâtre. Cette astéracée pousse en altitude. Ses feuilles et sa tige sont velues et argentés. Ses fleurs sont d’un jaune très vif qui contraste avec la couleur des feuilles.

La faune

Côté faune, le caractère chaotique du relief fournis des abris inattendus à bon nombre d’oiseaux peu répandues : fulmar boréal, traquet pâtre, fauvettes grisette et babilarde, hypolaïs polyglotte, rousserolles verderolle. La présence de chiroptère (chauves souris), tel que le grand murin et le vespertilion à oreilles échancrées, est confirmé sur le site. Ils utilisent, notamment les blockhaus comme lieu d’hivernage.

La Batterie de Longues-sur-Mer fait partis des sites d’intervention du Conservatoire du littoral. Les terrains acquis sont remis en gestion au Syndicat mixte Calvados Littoral « espaces naturels » qui assure leur surveillance et leur entretien courant et le suivi scientifique. Un garde du littoral est présent sur le site. Il a en charge le gardiennage, l'entretien et le suivi scientifique, ainsi que les relations avec les usagers locaux. Le prochain plan de gestion, document cadre, donnant les orientations d’aménagement et de gestion sera appréhendé à l’échelle « supra site » pour comprendre l’ensemble des sites des dunes et des falaises du Bessin situés sur un linéaire de près de 20 kilomètres  (sites de la Batterie de Longues-sur-Mer, de la Fonderie de Tracy-sur-Mer, du Mont Castel et d’Omaha Beach).

Téléchargez le plan de gestion des sites des dunes et falaises du Bessin

Située sur les falaises du Bessin, dans la zone du Débarquement allié en Normandie, entre les plages d'Omaha Beach et de Gold Beach, la batterie de Longues-sur-Mer, construite par les Allemands, fut soumise à d'intenses bombardements aériens puis navals l'empêchant d'entrer pleinement en action le 6 juin 1944. Ainsi, elle fut prise dès le lendemain par les troupes britanniques. La batterie de Longues-sur-Mer est l'une des rares batteries de tir du mur de l'Atlantique resté quasiment dans son état d’origine. Elle comprenait 4 canons de marine de 150 mm de longue portée, chacun protégé par une casemate en béton armé, un poste de direction de tir et différentes installations pour les servir et les défendre.

La batterie de Longues-sur-Mer est aujourd’hui dans un bon état de conservation. Le site est un lieu de passage très fréquenté lors des visites des sites du Débarquement (500 000 visiteurs).

Carte d'identité du site

Commune(s) : LONGUES-SUR-MER (14)

Surface protégée : 26.62 hectares

Protégé depuis : 1984

Nombre d'actes d'acquisition signés : 6

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Calvados littoral

Les sites à proximité

Faire un don