CANISCIONE

En contrebas du village de Monacia d’Aullène, la punta di a Fica, qui culmine à 109 mètres, domine la petite plaine étroite de Furnellu, préambule de la pointe de Caniscione. Dans ce paysage sauvage de maquis et rochers blonds aux formes spectaculaires ponctué de petites criques de galets, la tour d’Olmeto trône, fière et droite sur son promontoire rocheux. Elle est bâtie sur un taffonu, ce qui renforce son caractère : le bloc de granite qui lui sert de fondation est creux, la tour semble reposer sur du vide.

Depuis ce site, la vue se déploie aussi bien vers le large, les îlots des Moines, la Sardaigne, que  vers l’intérieur des terres dominé par l’imposante silhouette de l’Uomo de Cagna qui culmine à 1200 mètres d’altitude. L’image d’une Corse « île-montagne » prend ici tout son sens.

Habitats et Flore

Les placages sableux de la pointe sont couverts d’immortelles et de bosquets de tamaris africains et de genévriers à gros fruits. Un maquis dense et impénétrable occupe les reliefs environnants.

De nombreuses espèces patrimoniales sont visibles sur le site, leurs noms poétiques sont aussi étonnants que ces plantes sont méconnues du grand public : la crassule de vaillant, l’isoète épineux, la salicorne à articles toruleux, la gennarie à deux feuilles, la spergulaire à grosses racines, le traoscart à feuilles lâches…

Les herbiers de posidonie couvrent les fonds marins.

 

ZNIEFF Punta di Caniscione – Sapraelle – Mucchiu Biancu – Funtanaccia 

Le maquis qui couvre la majeure partie du site le rend quasiment inaccessible, peu de cheminements le traversent, ce qui assure une bonne conservation des milieux.

Dans tout l’extrême sud de la Corse (communes de Porto Vecchio, Bonifacio, Figari, Pianottoli-Caldarello, Monaccia d’Aullène), les protections terrestres du Conservatoire (4000 ha) sont complémentaires de la préservation assurée en mer et sur les îlots par la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio (80 000 ha). Ce vaste ensemble préservé s’inscrit dans le cadre transfrontalier du GECT-Parc Marin International dont fait aussi partie le Parc national de l’Archipel de la Maddalena en Sardaigne.

C’est l’Office de l’Environnement de la Corse qui gère le domaine du Conservatoire du littoral, conjointement avec la réserve naturelle, assurant ainsi une gestion intégrée terre-mer.

La formation géologique du littoral de la pointe de Caniscione est particulière : cette ancienne surface d’abrasion marine qui a été couverte par la mer dans des temps très anciens où le niveau de la, mer était plus élevé qu’aujourd’hui est en grande partie couverte d’une ancienne dune de sable.

Dans ce paysage où nulle habitation n’émerge du maquis, la tour d’Olmeto est la seule trace humaine. Construite au tout début du XVIIe siècle elle a été récemment restaurée. Toute ronde, haute de 9 mètres, elle était destinée à prévenir les villageois de Monacia de l’arrivée de pirates turcs.

La pointe de Caniscione était l’une des piaghje de Monacia d’Aullène : c’est ici que les villageois, réfugiés dans les montagnes pour se protéger des Barbaresques, descendaient en bord de mer pour faire paître les bêtes, semer des céréales etcultiver des jardins. Aujourd’hui encore, les villageois de Monacia ont gardé l’habitude de descendre sur la plage de Furnellu pour partager les nouvelles et se rencontrer.

Un parking proche de la plage de Furnellu permet d’emprunter le sentier littoral qui mène à la tour d’Olmeto puis continue sur la pointe de Caniscione . Le sentier ne boucle pas, il faut revenir sur ses pas si l’on ne souhaite pas faire de grande randonnée. La promenade qui mène jusqu’à la tour (et retour) est très appréciée l’été.

Réglementation sur les terrains du Conservatoire du littoral : le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits. 

Carte d'identité du site

Commune(s) : MONACIA-D'AULLENE (2A)

Protégé depuis : 2000

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don