CALA BARBARIA

Au sud de Tizzano, le golfe de Murtoli est fermé au nord par le Capu di Zivia et au sud par la Punta di Murtoli. Au fond de ce petit golfe, la longe bande de sable de la plage de Tradicettu s’achève au sud sur une toute petite baie où affleurent presque les rochers et dans laquell se niche une petite plage et sa dune, la plage d’Argent. C’est dans cette petite baie, Cala Barbaria, que s’achève le cours de l’Aquella, ruisseau intermittent qui descend du plateau de Cauria. Aux sources de ce ruisseau, les vestiges archéologiques bien connus de Cauria, dolmen de Fontanaccia, statues menhirs de Stantari, alignements de Rinaiu semblent présider à la destinée du site depuis des millénaires. A l’approche de la mer, la côte rocheuse très découpée offre un paysage tourmenté, avec des aplombs rocheux qui tombent dans la mer.

Entre nature sauvage préservée de toute urbanisation et vestiges humains préhistorique, le site offre une plongée dans un autre temps.

Habitats et Flore

La plage d’Argent doit peut-être son nom aux peuplements d’hélianthème à feuilles d’arroches et de chardons bleus qui occupent les placages de sable qui couvrent le site au nord de la plage : leur feuillage gris argent donne une teinte presque blanche à la végétation qui couvre le sable clair. La dune perchée qui domine la plage est occupée par un beau boisement de genévriers à gros fruits. Longtemps apprécié par les campeurs sauvages, ce boisement et la dune étaient fortement dégradés. Une fois le site acquis, le Conservatoire y a interdit le camping, les installations des campeurs ont été démontés et la dune a été protégée par une clôture de ganivelles. Au débouché du ruisseau une zone humide est bordée de tamaris qui se parent du rose vaporeux des inflorescences, dès le printemps.

Les falaises rocheuses du littoral accueillent une végétation spécifique, adaptée aux conditions extrêmes et où fleurit la lavande de mer.

 

Faune

Dans les replis rocheux de la pointe de Murtoli, où l’eau parvient à suinter, le discoglosse sarde et le crapaud vert parviennent à se reproduire. La fauvette sarde, au discret plumage gris dans lequel brille un œil bordé de rouge, niche également sur le site.

La gestion du site est partagée entre la Collectivité de Corse et le Syndicat Intercommunal ELISA.

 

ZNIEFF de la punta di cala Barbaria 

Cala Barbaria était très vraisemblablement l’accès à la mer des populations néolithiques qui ont édifié les monuments du plateau de Cauria. Cet ensemble d’alignements, dolmens et statues-menhirs ont été dressés entre 1900 et 1000 avant J.C. Il s’agit du plus important alignement de mégalithes de Méditerranée. Leur interprétation est encore bien incertaine : les statues-menhirs ont des traits anthropomorphiques et certaines portent une épée ou un poignard. Des coffres funéraires ont aussi été découverts sur le site. L’ensemble du mobilier découvert est conservé au musée de Sartène.

Depuis Tizzanu, une petite route en terre conduit à un stationnement au nord de la plage de Tradicettu. Le sentier littoral longe cette grande plage pour gagner la plage d’Argent, d’où un très beau sentier permet de gagner la Punta di Murtoli en longeant le rivages entre de magnifiques rochers. Seule la façade nord de la pointe est accessible (domaine du Conservatoire), la façade sud est privée.

 

Réglementation sur les terrains du Conservatoire du littoral : le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits. 

Carte d'identité du site

Commune(s) : SARTENE (2A)

Surface protégée : 87.56 hectares

Protégé depuis : 2002

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Balade Ouvert au public

Télécharger la balade en PDF

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don