MONT ALBAN

Cette colline boisée, qui domine la ville de Nice et la rade de Villefranche-sur-Mer, fait partie intégrante de l’ensemble du site protégé des collines niçoises qui ont fait l’objet depuis plusieurs décennies de nombreuses tentatives d’urbanisation.

Outre un cadre paysager exceptionnel, balcon sur deux sites prestigieux, la position stratégique de ce site a favorisé son occupation militaire avec la construction au XVIe siècle du Fort du Mont Alban, Monument Historique classé qui domine la colline, rare témoin intact de l’histoire mouvementée du pays niçois.

Sur les versants boisés s’est développée une végétation climacique représentative des stations les plus chaudes de France, qui n’est bien représentée en France qu’entre Nice et Menton, avec notamment une brousse remarquable d’Euphorbes arborescentes.

La flore

La végétation est constituée principalement de fourrés thermophiles méditerranéens à Euphorbes arborescentes, d’un grand intérêt patrimonial. On trouve également des peuplements de Pins d’Alep de transition et des pelouses à thérophytes méditerranéennes mésothermes (milieu d’intérêt communautaire présentant tout un ensemble d’espèces végétales qui lui sont inféodées).

Plus de 280 espèces floristiques ont été recensées sur le site dont une douzaine protégée comme l’Ophrys Bertolonii (une orchidée), l’Hyoseris scabra (la Chicorée scabre, espèce inféodée aux pelouses à thérophytes) ou encore la Romulea columnae (la Romulée à petites fleurs).

Classé au régime forestier depuis 2005, la ville de Nice en assure la gestion avec l’aide technique de l’Office national des forêts.

Un plan d’aménagement forestier fixe comme principal objectif : la conservation d’une mosaïque de milieux pour offrir le maximum d’écotone (zone de transition écologique entre deux écosystèmes) permettant à une faune et une flore variées de trouver les conditions nécessaires à leur développement.

Pour cela, il sera nécessaire de laisser évoluer librement une partie de la forêt vers une chênaie verte et de maintenir des milieux ouverts (notamment les pelouses à thérophytes) ainsi que des groupements végétaux patrimoniaux comme les brousses à Euphorbes arborescentes, tout en luttant contre les espèces invasives.

Il sera enfin nécessaire de canaliser la fréquentation touristique autour du Fort du Mont Alban, notamment en reculant l’aire de stationnement en aval des dernières maisons et en rendant piétonne la montée du Fort. Des panneaux d’informations, sensibilisant le public sur la biodiversité du site, pourront également être mis en place dans l’avenir.

Construit en 1557 à la suite du siège de Nice en 1543, sur ordre d'Emmanuel Philibert, Duc de Savoie, le fort devient un élément essentiel du système défensif, complétant ainsi le Château de Nice et la Citadelle de Villefranche-sur-Mer.

Classé Monument Historique en 1909, il sera occupé par les troupes italiennes et allemandes au cours de la 2nde Guerre Mondiale, puis bombardé par les forces Alliées. En 1949, des opérations de déblaiements et de restauration ont lieu.

Désaffecté par l'autorité militaire en 1964, le Fort devient alors la propriété du Ministère de la Culture. La forêt qui l’entoure fait alors l’objet de nombreuses tentatives d’urbanisation. Aussi, afin d’intégrer cet espace remarquable dans le patrimoine public, le département a institué une zone de préemption au profit du Conservatoire du littoral. De plus, il s’est engagé à financer 50% de ses acquisitions ; ce qui a permis au Conservatoire du littoral de devenir propriétaire des 10 ha de forêt en 2003. En 2007, la ville de Nice devient, de son côté, propriétaire du Fort.

Le circuit du Mont Alban, circuit de randonnée proposé par le Conseil Général des Alpes-Maritimes, est accessible à tout public. Consultez le descriptif de la randonnée et le plan.

Pour plus de précisions sur l’Histoire du Fort

 

Pour plus de renseignements :

 Ville de Nice – Direction des Espaces Verts

 20, Traverse des Arboras – 06364 NICE Cedex 04

Tél.: 04 97 25 49 00

Site internet de la ville de Nice

 

Carte d'identité du site

Commune(s) : VILLEFRANCHE-SUR-MER (06)

Surface protégée : 10.04 hectares

Protégé depuis : 2003

Nombre d'actes d'acquisition signés : 1

Monument Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don