BUSSAGHJA

 Au fond du golfe de Porto, à peu de distance au nord du port, ce site englobe l’embouchure du Vetricella, et deux pointes, Punta Bianca et Patricciola. La route départementale qui serpente au-dessus de la vallée fluviale marque la limite du site. Le ruisseau parfois très torrentiel dévale tout droit jusqu’à la mer, creusant une vallée, aux pentes couvertes de maquis, qui se termine par une plage de sable grossier et de galets dont la variété des couleurs traduit la diversité des roches présentes dans le bassin versant de cette courte vallée dominée par des sommets de plus de 2000 mètres d’altitude.

Malgré l’activité touristique et la forte fréquentation de la plage, l’une des plus prisée des rares plages du golfe de Porto, ce site reste très naturel : Bussaghja est le débouché sur la mer du village un peu reculé de Serriera. La vue porte naturellement vers Capu Rossu et le paysage incroyable des Calanches de Piana avec son granite rouge aux formes vertigineuses.

Sur la rive droite, le site lui-même est très sauvage, assez escarpé, la route départementale serpente en corniche au-dessus du site dans les « petite » calanches.

Habitats et Flore

Un beau maquis de myrtes, filaires, arbousiers, lentisques et oléastres se déploie sur les pentes de Bussaghja, mêlé à une cistaie. Quelques oliviers rappellent un usage agricole ancien.

La spectaculaire euphorbe arborescente parvient à pousser à flanc de falaises, elle se pare d’extraordinaires fleurs jaunes au début du printemps puis perd ensuite ses feuilles et ses tiges rameuses prennent une couleur rouge caractéristique. Les rochers et falaises maritime accueillent une belle le de seseli précoce, petite plantes aux ombelles blanches qui affectionne les rochers soumis aux embruns, endémique de Corse et Sardaigne et classée sur la liste rouge des espèces à protéger.

 

Faune

Les falaises sont un havre pour un grand nombre d’oiseaux rupestres : balbuzard pêcheur, martinet pâle, faucon pèlerin. Le golfe de Porto au sens large accueille plus 50 % de l’effectif reproducteur de balbuzards pêcheurs en France.

 

ZNIEFF station de seseli-praecox de Porto – Marine de Bussaghja 

Aucune gestion particulière n’est mise en place sur ce site.

Situé dans l’ancien pieve de Sia, qui s’était révolté contre l’Office Saint-Georges, ce territoire fut vidé de ses habitants par Antoine Spinola au début du XVIe siècle. Plusieurs villages sont alors entièrement désertés. Dès 1552, une tour est construite à Porto afin de prévenir des arrivées de navires corsaires. Mais la menace des razzias menées par les Barbaresques, accentuée par le sac de Sartène en 1583, dissuade le retour sur les terrains du littoral.

À l’embouchure de la rivière, un camping a été emporté plusieurs fois par les crues souvent surprenantes du Vetricella qui présente un régime hydrologique très torrentiel et intermittent. En été, à proximité le cours d’eau s’assèche en surface et s’écoule sous les galets. Le golfe de Porto a été classé Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1983.

L’accès à la plage de Bussaghja se fait par la route départementale qui contourne le site puis une route secondaire qui descend le long de la vallée. Réglementation sur les terrains du Conservatoire du littoral : le camping, le bivouac, les feux, les dépôts de déchets et la circulation des véhicules à moteur sont interdits. 

Carte d'identité du site

Commune(s) : PARTINELLO (2A) , SERRIERA (2A)

Surface protégée : 74.77 hectares

Protégé depuis : 1984

Nombre d'actes d'acquisition signés : 8

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les sites à proximité

Faire un don