LES MONTS D'AGDE

Formés lors d'une éruption volcanique, il y a 740 000 ans, les Mont Saint-Loup et Saint-Martin ainsi que le site d'Embonne qui en découle, sont aujourd'hui des espaces naturels protégés par le Conservatoire du littoral et la Ville d'Agde qui se partagent la propriété de ces massifs boisés.

D'une hauteur de 113 mètres, le Mont Saint-Loup offre un point de vue exceptionnel sur toute la région. Sur le flanc ouest la vue s'étend sur la cité d'Agde jusqu'aux phares du Grau d'Agde et de La Tamarissière. Le flanc nord permet de balayer du regard la Réserve Naturelle nationale du Bagnas et un peu plus loin l’Etang de Thau et Sète. Au sud, on bénéficie d'un superbe panorama du Cap d'Agde.

D'origine artificielle, la forêt est perçue comme un élément majeur du paysage local par une population variés d’usagers (promeneurs, joggeurs, vététistes, chasseurs pour l’essentiel).

Le foret des Monts d'Agde d'une superficie de plus de 23ha découpé en 3 massifs, trouve son origine dans les réalisations de la Mission RACINE, comme pour la plus grande majorité des zones boisées proches des grandes stations balnéaires du Languedoc. Pour une grande partie de sa surface, il s'agit d'une jeune foret résineuse constituée de plusieurs essences.Les seuls milieux ouverts présents résultent très certainement d'échecs de plantation dans les années 70 ou de terrains de loisirs (parcours de santé d'Embonne).

La végétation est dominée par le pin d’Alep, pin pignon, le Cèdre de l’atlas et quelques îlots de chêne vert.La flore des massifs est typiquement méditerranéenne et comprend des espèces comme le Ciste de Montpellier et le Pistachier lentisque. Toutefois la pinède d'Embonne, abrite une diversité végétale intéressante, notamment de belles orchidées dont l'Ophrys jaune.

De nombreuses espèces d’oiseaux et autres espèces animales ont été recensées sur le site, on note la présence en grand nombre de pigeons ramiers et lapins de garenne. Certaines sont mêmes protégées au titre des directives « habitats » et « oiseaux » du site Natura 2000 comme par exemple le Lézard ocellé.

Les principales missions :

  • La surveillance du littoral, le suivi et la gestion des espèces de faune et de flore.

  • La mise en place et l’entretien de panneaux d'information et de réglementation.

  • L’animation dans le cadre de journées découvertes nature (sur le volcanisme).

  • La mise en œuvre d'actions de nettoyage du site par les riverains et associations.

  • L’élaboration d'un aménagement forestier avec l'ONF (plan de gestion des forêts)

  • La mise en réserve de chasse du Mont Saint-Martin avec l'accord des chasseurs du Saint Hubert Club Agathois et le Conservatoire du Littoral (propriétaire de la majeure partie du site) afin d’assurer la pérennité de la biodiversité. Elle permet également une meilleure gestion des populations animales.

     

Pour le massif d'Embonne, bien que lié également à l'activité volcanique car installé sur une coulée basaltique provenant du Mont Saint-Loup, son occupation passée est riche d'histoire, d'où la mise en valeur récente d'un site archéologique datant d’avant JC et occupé jusqu'au haut moyen-âge.

Deux bâtiments se dressent sur le Mont : un sémaphore et une tour crénelée dite "Tour des Anglais", construite au XVIIIème siècle. Avec le Fort de Brescou, ils faisaient partie de l'ancien dispositif de surveillance de la côte. Avant la Révolution, il y avait là un ermitage consacré à Saint-Loup, dont la chapelle, réédifiée en 1817, a été remplacée en 1836 par un phare qui cessa de fonctionner en 1903. De ce phare, reste l'ancien fortin, qui fut longtemps occupé par le Crossmed (Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage en Méditerranée).

Accès :

Par l'A9 : prendre la sortie n°34 -Agde, direction le Cap d'Agde, continuez sur D612, à hauteur de la Ville d'Agde prendre la sortie le Cap d'Agde. Puis Agde-centre par RD32-E10 avenue François Mitterrand, après le rond-point du Petit Pioch, 1ère à droite.

Par Béziers ou l'A75: prendre en direction du Cap d'Agde et suivre même itinéraire que précédemment.

Depuis Sète-Montpellier par la D612 prendre direction Béziers et suivre même itinéraire que précédemment.

    1. Par avion

  • Aéroport Béziers-Agde-Vias à 16 km du Cap d'Agde.

  • Aéroport de Montpellier-Méditerranée à 71 km.

    En train :

  • Gare SNCF d'Agde à 3,6 km, plus taxis ou bus.

  • Gare SNCF de Béziers à 24 km, plus taxis ou bus

Carte d'identité du site

Commune(s) : AGDE (34)

Surface protégée : 92.53 hectares

Protégé depuis : 1996

Nombre d'actes d'acquisition signés : 2

Ouvert au public

Tous les sites de ce département

Tous les sites du littoral

Les gestionnaires

Les partenaires

Les sites à proximité

Faire un don