Paysages

BASSIN DE THAU

Petite mer intérieure à la surface griffée par les tables d’élevage conchylicoles de Bouzigues, le bassin de Thau fédère des paysages urbains et industriels, lagunaires et naturels, touristiques et balnéaires. Au nord-est, l’étang est empreint des ambiances de Sète, de son port de pêche, de ses canaux, de ses installations industrielles et de l’imposante présence du mont Saint-Clair, silhouette boisée et belvédère magistral sur la lagune. Sur la rive nord, la plaine viticole ouvre parfois de grandes perspectives sur l’étang, que ponctuent les villages de Bouzigues, Mèze ou Marseillan. Au sud, [...] Lire plus

Petite mer intérieure à la surface griffée par les tables d’élevage conchylicoles de Bouzigues, le bassin de Thau fédère des paysages urbains et industriels, lagunaires et naturels, touristiques et balnéaires. Au nord-est, l’étang est empreint des ambiances de Sète, de son port de pêche, de ses canaux, de ses installations industrielles et de l’imposante présence du mont Saint-Clair, silhouette boisée et belvédère magistral sur la lagune. Sur la rive nord, la plaine viticole ouvre parfois de grandes perspectives sur l’étang, que ponctuent les villages de Bouzigues, Mèze ou Marseillan. Au sud, le lido sépare le bassin de la Méditerranée. Là, route et voie ferrée longent des champs de vigne, des marais, d’anciens salins côté étang, de grandes plages de sable fin côté mer. Puis l’étang laisse la place au sud-est à une zone humide, le Bagnas, ancien delta de l’Hérault, transition intimiste entre les paysages encore naturels du Thau et ceux artificialisés du cap d’Agde.
Cet univers complexe et varié est soumis à des dynamiques urbaines très fortes comme vers Balaruc-les-Bains, où les versants de la montagne de la Gardiole sont peu à peu construits, ou encore vers Marseillan fragilisée par l’étalement des constructions balnéaires. Le lido est sous la contrainte d’une forte érosion marine qui a imposé aux collectivités et à l’État la mise en œuvre de travaux de protection de grande envergure. Les acquisitions par le Conservatoire du littoral d’anciens salins, d’espaces agricoles, de marais sur le lido et sur l’étang de Bagnas, ainsi que sur quelques espaces de la rive nord permettent de limiter ces pressions et de conserver la qualité des paysages.

Regards d'artistes

François Desnoyer, Le Port de Sète, première moitié du XXe siècle
Musée Albert-André, Bagnols-sur-Cèze
 «(…) Juste au bord de la mer, à deux pas des flots bleus, Creusez, si c'est possible, un petit trou moelleux, Une bonne petite niche, Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins, Le long de cette grève où le sable est si fin, Sur la plage de la Corniche. C'est une plage où, même à ses moments furieux, Neptune ne se prend jamais trop au sérieux, Où, quand un bateau fait naufrage, Le capitaine crie : "Je suis le maître à bord ! Sauve qui peut ! Le vin et le pastis d'abord ! Chacun sa bonbonne et courage ! " » (…) Lire plus

 «(…)
Juste au bord de la mer, à deux pas des flots bleus,
Creusez, si c'est possible, un petit trou moelleux,
Une bonne petite niche,
Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins,
Le long de cette grève où le sable est si fin,
Sur la plage de la Corniche.

C'est une plage où, même à ses moments furieux,
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux,
Où, quand un bateau fait naufrage,
Le capitaine crie : "Je suis le maître à bord !
Sauve qui peut ! Le vin et le pastis d'abord !
Chacun sa bonbonne et courage ! " » (…)

Georges Brassens, Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966

Evolution de l'urbanisation

autour du bassin de Thau.
1965 1965
2014 2014

En 1965, les rives de l’étang de Thau sont peu urbanisées. Hormis Sète au nord-est, port et ville industriels, quelques villages comme Mèze, Bouzigues et Marseillan sur la rive nord constituent la seule armature urbaine de l’étang, dont les rives et le lido sont encore des espaces naturels et cultivés. En 2014, l’urbanisation a été intense avec notamment l’extraordinaire développement d’Adge vers la mer, ne laissant au sud qu’un reliquat de plaine littorale non construit. Les acquisitions du Conservatoire du littoral se sont concentrées sur le lido qui garde ainsi de beaux espaces naturels et viticoles. Également protégés, les étangs de Bagnas constituent une autre belle fenêtre de paysages naturels à proximité des grands centres touristiques et urbains du Cap-d’Agde et de Marseillan.

Jouer la vidéo

Carte des paysages

  • Picto Pano paysage

    • Une petite mer intérieure de 20 km de long sur 5 km de large cadrée par le mont Saint-Clair (Sète), le mont Saint-Loup (Agde) et la Gardiole (Balaruc-les-Bains)

    • Un paysage de lagune marqué par l’ostréiculture (huîtres de Bouzigues), les bains de mer et les sports nautiques

    • Un large lido cultivé en vigne, occupé par la route départementale 2 et la voie de chemin de fer reliant Montpellier à Perpignan

    • Une grande ville portuaire et industrielle (Sète) et des stations balnéaires très fréquentées (Cap-d’Agde, Marseillan)

  • Picto Pano menace

    • Une pression démographique et urbaine très forte notamment au nord de la lagune

    • Un paysage contraint et marqué par les voies de communication (routes, autoroutes, voies de chemin de fer)

    • Des phénomènes de cabanisation et d’érosion marine (- 1 m de plage sur certains secteurs du lido par an)

  • Picto Pano protection

    •  6 espaces protégés par le Conservatoire du littoral, une réserve naturelle (Bagnas)

Découvrez les unités littorales voisines :

Séquences paysages